Site Map

Please note:

You are viewing archival ICANN material. Links and information may be outdated or incorrect. Visit ICANN's main website for current information.

العربية 中文 English Français Español Русский 日本語 Deutsch Português 한국어 Italiano

Novembre 2009: Magazine mensuel

ICANN Monthly Magazine - Providing All the Latest News and Developments

Revenir à la page principale du magazine en ligne


PDF Version [412K]

Novembre 2009 — Volume 2 | Numéro 10

Dans ce numéro:

  • Éditorial
  • IDN
  • Nouveaux gTLD
  • Planification stratégique
  • Affirmation d’engagements
  • Réforme du GNSO
  • Révisions indépendantes
  • Membres du C.A. et conseillers
  • Résolutions du C.A.
  • Programme de bourses

Édition spéciale Séoul

QU’ÉTAIT-CE ?

La 36ème conférence internationale de l’ICANN était la dernière des trois conférences tenues annuellement et visant à l’élaboration des politiques et au faire-savoir. Elle fut accueillie par l’ICANN (Société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet), la KISA (Agence de sécurité de l’information coréenne), une agence publique qui joue un r ô le primordial dans le développement et la recherche de l’Internet en Corée.

La conférence fut inaugurée par trois dignitaires locaux : M. See Joong Choi,
président de la commission des communications de Corée ; M. Heung Kil Ko, sénateur et président du comité de la culture, des sports et du tourisme, de la communication audiovisuelle et des communications de l’assemblée nationale ; et Mme Hee Jung Kim, présidente de la KISA. 

M. See Joong Choi a souligné que l’Internet avait 40 ans d’âge et l’impact qu’il avait eu au cours de toutes ces années. Il a mentionné l’importance des adresses IP en tant qu’atouts pour le futur et qu’elles étaient devenues une ressource commune pour tous.

Il s’est réjoui de l’introduction des IDN qui ouvre « une nouvelle voie vers l’avenir ».

M. Heung Kil Ko s’est référé à la position de leader de la Corée dans le domaine de la société du savoir et de l’information, avec 77,6 pour cent des citoyens en ligne. Il a mentionné l’importance d’un système d’adresses IP géré de manière stable et performante, ainsi que celle de la gestion des menaces à la sécurité telles que le piratage et l’hameçonnage. La conférence conduirait à des relations plus étroites entre l’ICANN et la Corée, a-t-il ajouté.

Mme Hee Jung Kim a également proclamé l’introduction des IDN et s’est réjouie du changement récent dans l’accord que l’ICANN a avec les Etats-Unis, comme composante renforçant l’autonomie du système d’adressage IP .

1 207 personnes en provenance de 111 pays différents ont assisté à la conférence. Les participants ont tenu une grande variété de discussions autour du système de noms de domaine de l’Internet et de problématiques y liées .

QUE S’EST-IL PASSÉ ET QUELLES SONT LES NOUVELLES ÉTAPES ?

De nombreux ateliers, réunions, forums publics et discussions informelles furent tenus pendant sept jours par les différentes parties prenantes du modèle de l’ICANN :

  • Milieux d’affaires
  • Société civile - y compris le sommet At-Large des représentants des utilisateurs individuels d’Internet
  • Gouvernements agence s gouvernementales
  • Fournisseurs de services Internet
  • Titulaires de noms de domaine
  • Bureaux d’enregistrement
  • Registres
  • La communauté technique

Plusieurs problématiques et thèmes clés ont été développés au cours de la conférence. Ce magazine en présente des résumés.

Plus d’informations sur la conférence, y compris les présentations et transcriptions sont disponibles à l’adresse http://sel.icann.org.

La prochaine conférence internationale de l’ ICANN aura lieu à Nairobi, au Kenya à partir du 7 mars 2010.



Noms de domaine internationalisés (IDN)

CE QUI S’EST PASSÉ

L’évolution la plus importante à la conférence de Séoul fut l’approbation de la « procédure accélérée », qui permettra l’introduction d’un nombre limité de noms de domaine internationalisés dans la racine Internet éventuellement avant la fin de l’année. Pour célébrer cet évènement, une soirée spéciale eut lieu le lundi.

La procédure accélérée a été officiellement appro uvée par le Conseil d’administration le vendredi, et malgré l’existence de certaines préoccupations relatives à l’introduction, le président a qualifié cette évolution d’accomplissement historique et le vote a été ovationné par l’audience. Des douzaines d’articles de presse partout dans le monde ont également reconnu l’évènement.

Pour la première fois, les utilisateurs d’Internet qui parlent une autre langue que les langues occidentales pourront représenter une adresse Internet entière dans leur propre langue .

PROCHAINES ÉTAPES

Les demandes pour la procédure accélérée seront ouvertes le 16 novembre.

POUR EN SAVOIR PLUS

Annonce officielle de l’approbation :
http://www.icann.org/en/announcements/announcement-30oct09-en.htm

Page Web de la procédure accélérée :
http://www.icann.org/en/topics/idn/fast-track/

Visualisez la vidéo IDN sur notre page d’accueil :
http://www.icann.org/

Nouveaux gTLD

CE QUI S’EST PASSÉ

La troisième version du guide de candidature, ainsi qu’une panoplie d’autres documents et de notes de service explicatives, ont été produits pour être discutés pendant la conférence. Une séance plénière était au programme de lundi.

En particulier, un travail supplémentaire a été réalisé sur les « problématiques primordiales » devant être abordées avant l’introduction des nouveaux noms de domaine de premier niveau (voir ci-dessous pour des informations plus spécifiques).

Le personnel de l’ICANN a révisé la question de l’échéance de la date d’ouverture des candidatures aux nouveaux gTLD. Au lieu de fixer une date, ou un trimestre, la date de lancement dépendra des efforts de la communauté en matière de solutions aux problématiques primordiales. Cette approche a poussé certains membres de la communauté à soutenir que l’ICANN devait démontrer sa détermination à l’égard du processus.

En fin de semaine, le résultat était une solution de compromis, approuvée dans une résolution du Conseil d’administration, qui enjoignait au personnel d’examiner les modalités d’introduction d’un système qui permettrait de montrer les « manifestations d’intérêt » pour les nouveaux gTLD. Ce processus pourrait permettre d’évaluer la demande possible et fournirait des données utiles à déplacer certaines discussions du niveau théorique au niveau pragmatique.

Le guide de candidature fait l’objet d’une consultation publique jusqu’au 22 novembre.

  • Protection des marques commerciales

Comment protéger les marques commerciales dans le cas d’une expansion de grande envergure dans l’espace des noms de domaine est une problématique qui continue à être au cœur des débats. Une séance spéciale a été tenue le mercredi pour discuter de la problématique.

Suite à la consultation publique relative à un rapport produit lors de la conférence précédente à Sydney (le rapport IRT), les solutions éventuelles du problème ont été réduites de quatre à deux dans un document émis par le personnel avant la conférence. Ces solutions sont : la création d’un bureau central IP, ou base de données des marques de commerce validées ; et un processus uniforme de suspension rapide à utiliser dans les cas clairs de contrefaçon.

Ce document a été soumis au GNSO pour révision.

  • Conduite malveillante

Deux séances tenues lundi après-midi ont abordé la préoccupation qu’une vaste expansion de l’espace de noms de domaine ne présente de nouvelles possibilités d’abus de DNS, telles que l’hameçonnage, les logiciels néfastes, la diffusion de contenu illégal, etc.

La préoccupation générale est qu’avec un grand nombre de nouvelles sociétés pénétrant le marché des noms de domaine - aussi bien registres que bureaux d’enregistrement - il n’y aura pas suffisamment de conscience des problèmes de gestion de l’élément criminel en ligne.

Des résumés des contributions reçues à ce jour sur cette problématique ainsi qu’un rapport rédigé par le personnel de l’ICANN comprenant des propositions de de mesures d’atténuation avaient été publiées en ligne pour une consultation avant la conférence et un débat eut lieu pour les examiner plus en détail.

  • Sécurité et stabilité

Une séance tenue le mercredi s’est concentrée sur un rapport qui examinait comment les systèmes actuels de l’Internet pouvaient s’adapter aux nouvelles extensions de l’Internet, ainsi que d’autres problématiques liées à la sécurité telles que l’introduction d’une forme plus sécurisée du système actuel, appelée DNSSEC.

Plus généralement quelques préoccupations s’inquiètent que si un grand nombre d’extensions étaient introduites dans Internet en même temps, les systèmes actuellement en place ne seraient pas en mesure de faire face.

Il y eut quelques discussions sur la mesure dans laquelle le rapport recommandait effectivement que les nouveaux gTLD auraient besoin d’être retardés ou étalés sur une période de temps, sans qu’il n’y ait eu accord sur ce point et qu’il reste aux comités consultatifs de l’ICANN dans ce domaine (RSSAC et SSAC) à réviser le rapport, les contributions publiques sur la problématique et à présenter de nouveau un rapport à la communauté.

Le rapport sur l’extensibilité de la racine fait l’objet d’une consultation publique jusqu’au 29 novembre.

  • Demande et analyse économique

Une analyse économique supplémentaire sera commandée par l’ICANN pour traiter des préoccupations en suspens soulevées suite à l’examen des deux études économiques précédentes.

PROCHAINES ÉTAPES

Le retour d’informations de la conférence, ainsi que les commentaires reçus au cours des périodes relatives à la troisième version du guide de candidature et aux documents portant sur les problématiques primordiales, seront utilisés pour produire une quatrième version du guide pour la conférence de Nairobi en mars.

Le personnel examinera la possibilité d’introduire un système où les candidats potentiels aux gTLD seraient en mesure de fournir des « manifestations d’intérêt » dans de nouvelles extensions Internet afin de faire avancer le travail de manière plus efficace.

POUR EN SAVOIR PLUS

Les dernières informations relatives au programme des nouveaux gTLD ainsi que des informations détaillées sur l’ensemble du processus sont disponibles à l’adresse :
http://www.icann.org/en/topics/new-gtld-program.htm

Séance sur l’étude d’extensibilité de la racine :
http://sel.icann.org/node/7084

Séance sur la protection des marques commerciales :
http://sel.icann.org/node/7116

Séance sur la conduite malveillante et les nouveaux gTLD:
http://sel.icann.org/node/7117

Conduite malveillante et protection du consommateur :
http://sel.icann.org/node/7288

Séance de séparation registre/bureau d’enregistrement:
http://sel.icann.org/node/7083

Séance de mise à jour sur les nouveaux gTLD :
http://sel.icann.org/node/6739

Planification stratégique

CE QUI S’EST PASSÉ

L’ICANN a tenu mercredi matin sa première séance sur la planification stratégique pour 2010 .

Le plan stratégique est le processus par lequel les priorités de l’organisation sont planifiées, les retours d’information de la part de la communauté sont reçus et l’ensemble des contributions est réuni dans un plan opérationnel sur la base duquel le budget de l’organisation est décidé et affecté .

La séance était plus interactive que celles des années précédentes avec un sondage en ligne demandant aux personnes questionnées de classer divers champs de travail par ordre d’importance, par ex. la mise en œuvre des nouveaux gTLD, le renforcement de la responsabilité, etc.

Le plan reconnait quatre domaines de focalisation principaux pour l’ICANN :

  • Préserver la stabilité et la sécurité du DNS
  • Pro mouvoir la concurrence, la confiance et le choix du consommateur
  • Excel ler dans les opérations de l’IANA et autres opérations essentielles
  • Maintenir le rôle à long terme de l’ICANN dans l’écosystème de l’Internet.

Au sein de ces domaines, non moins de 18 projets ont été soulignés comme étant les priorités stratégiques pour les trois années à venir.

PROCHAINES ÉTAPES

Un plan préliminaire sera élaboré sur la base des retours d’information de la communauté et fourni au CA pour révision. Le plan fera ensuite l’objet d’une consultation publique début décembre et la deuxième série de contributions sera utilisée pour élaborer un plan révisé à remettre au CA pour approbation en février 2010 .

  POUR EN SAVOIR PLUS

Séance sur le plan stratégique :
http://sel.icann.org/node/7103

Sondage en ligne

Réforme du GNSO

CE QUI S’EST PASSÉ

Après des années de dur labeur, le conseil du GNSO a siégé dans sa nouvelle composition pour la première fois à Séoul. Il y a maintenant deux groupes principaux de parties prenantes: les contractantes (constituées par les registres et les bureaux d’enregistrement) et les non-contractantes (constituées par les intérêts commerciaux et non commerciaux ).

Un nouveau président a été choisi par les deux groupes – Chuck Gomes – et il travaillera aux côtés de deux nouveaux vice-présidents : Olga Cavalli ( parties non contractantes ) et Stephane van Gelder ( parties contractantes ). 

POUR EN SAVOIR PLUS

La page Web de la réforme du GNSO :
http://gnso.icann.org/en/improvements/

The GNSO Council session:
http://sel.icann.org/node/6708

Révisions indépendantes

CE QUI S’EST PASSÉ

Un certain nombre de séances couvrant la révision de parties spécifiques de l’ICANN furent tenues en cours de semaine .

Actuellement, deux structures se trouvent en phase de mise en œuvre : le GNSO et l’ ALAC. Le processus relatif au GNSO fut grandement terminé avec la séance du conseil dans sa nouvelle composition ; tandis que l’ALAC rencontra le comité du Conseil d’administration pour les améliorations structurelles pour discuter de la mise en œuvre de ses changements.

Entretemps, les structures en phase de groupe de travail (soit juste avant la mise en œuvre), sont : le comité de nomination ; le Conseil d’administration ; et le SSAC.

Les autres révisions en cours incluent : le RSSAC ( au tout début de la période de groupe de travail ) ; le ccNSO (just e au moment de démarrer le processus de révision ) ; et l’ ASO ( le cahier des charges pour sa révision étant en cours d’élaboration).

PROCHAINES ÉTAPES

Les révisions progresseront selon les processus clairement définis dans chaque cas. Plus de séances seront tenues à Nairobi afin de discuter et d’examiner cet avancement.

POUR EN SAVOIR PLUS :

Séance ALAC et SIC du CA :
http://sel.icann.org/node/7183

Séance sur la révision du comité de nomination :
http://sel.icann.org/node/7094

Séance sur la révision du CA :
http://sel.icann.org/node/7252

Séance sur la révision du SSAC :
http://sel.icann.org/node/7098

Membres du Conseil d’administration et conseillers

Comme il s’agissait de l’assemblée annuelle de l’ICANN, il y eut une rotation des membres du Conseil d’administration et du conseil.

En particulier, Roberto Gaetano, Steve Goldstein, Wendy Seltzer et Thomas Roessler ont quitté le CA.

De la part de l’ ALAC : Jose Ovidio Salgueiro, Fatimata Seye Sylla, Vanda Scartezini, Nguyen Thu Hue, et Sivasubramanian Muthusamy ont tous achevé leurs mandats.

De la part du GNSO : Tony Harris, Philip Sheppard, Greg Ruth, Tony Holmes, Ute Decker, Cyril Chua, Carlos Affonso Pereira de Souza, Maggie Mansourkia, Jon Nevett, et Steve Metalitz ont tous quitté le conseil.

Une mention spéciale fut accordée à Avri Doria, présidente sortante du GNSO et à Tricia Drakes, présidente sortante du NomCom.

Peter Dengate Thrush a été réélu président du Conseil d’administration et Dennis Jennings vice-président.

Résolutions du Conseil d’administration

L’ensemble des résolutions du Conseil d’administration adoptées au cours de l’assemblée publique de vendredi est disponible en ligne à l’adresse suivante :
http://www.icann.org/en/minutes/resolutions-30oct09-en.htm .

Une transcription de l’assemblée est disponible à l’adresse suivante :
http://sel.icann.org/meetings/seoul2009/transcript-board-meeting-30oct09-en.txt

Des enregistrements vidéo de l’assemblée sont disponibles en deux parties aux adresses :
http://icann.na3.acrobat.com/p77419459/ et
http://icann.na3.acrobat.com/p19863704/

Mise à jour relative aux bourses

Je m’appelle Fahd A. Batayneh et je suis jordanien - je viens du pays qui abrite la ville rose de Petra, une des sept merveilles du monde. Je suis ingénieur système au Centre national de technologies de l’information de Jordanie (NITC) – qui fait partie du Ministère des technologies de l’information et de la communication (MoICT).

Je m’occupe essentiellement de conseils et d’élaboration de politiques en matière de technologies de l’information et je suis un membre fondamental de l’équipe qui mène la mission DNS du dot-jo. Je suis également un membre actif du comité IPv6 de Jordanie et du comité ENUM. J’offre aussi des services de formation à des stagiaires universitaires. C’est grâce à ce réseau que mon gouvernement m’a demandé de représenter la Jordanie au sein de l’ICANN.

Ma participation à l’ICANN a commencé à la conférence de Paris en juin 2008 et je fais actuellement partie de quatre groupes de travail. Je suis également engagé dans l’organisation des noms de domaine de premier niveau Asie-Pacifique (APTLD) , dans l’équipe des noms de domaine arabes et de la gouvernance d’Internet (ADNIGT), et dans le groupe de travail sur l’utilisation des scripts arabes dans les noms de domaine (ASIWG).

Comment ma participation au programme de bourses a-t-elle commencé ?

Un jour pluvieux de février 2008, je me suis assis au travail et j’ai commencé à passer mon courrier électronique en revue. C’est alors qu’avec grande joie j’ai lu un courriel de l’ICANN me félicitant pour ma sélection parmi les boursiers qui allaient participer à la conférence de Paris. Je suis resté sans voix ! A dire vrai, j’ai d’abord cru qu’il s’agissait d’une escroquerie, mais après plusieurs coups de fil, j’ai découvert que c’était réel et j’étais extrêmement content ! Ce fut le début de mes aventures durables - je l’espère - avec l’ICANN.

A la conférence de Paris , j’étais totalement perdu , puisque je ne connaissais pratiquement personne et entendre les termes tels que ccNSO, gNSO, GAC, ALAC, SSAC, RSSAC et ASO, était peu clair et déroutant à prime abord. Mais, avec l’aide de Baher Esmat, directeur régional de l’ICANN pour le Moyen-Orient, j’ai pu faire la connaissance de quelques personnes et je me suis rapidement familiarisé avec la terminologie.

Quelques mois plus tard, l’ICANN demandait des bénévoles pour deux groupes de travail : le comité pour l’interaction de la planification opérationnelle et stratégique, et le groupe de travail sur les régions géographiques à l’échelle de la communauté. J’ai déposé ma candidature pour les deux groupes et grâce à une excellente recommandation de mon conseiller DNS, ma candidature a été acceptée. Puis, en septembre 2009, le ccNSO a annoncé avoir besoin de plus de bénévoles pour deux groupes de travail en cours : le groupe sur la réponse aux incidents, et le groupe de travail mixte ccNSO/gNSO sur les IDN. J’ai été invité à joindre le premier groupe de travail quelques jours plus tard mais ce n’est qu’à la conférence de Séoul que j’ai appris avoir également été accepté par le deuxième.

Travailler avec ces groupes ou avec tout groupe de travail établi pour la cause de l’ICAN et l’évolution de l’Internet, est un travail essentiellement bénévole qui prend du temps, notamment au cours des premières étapes portant sur la production d’un projet de charte préliminaire. Mais ceci est aussi passionnant puisque cela vous permet de connaitre et de collaborer avec des personnes intéressantes actives de diverses manières dans des organisations différentes.

Chez moi, je tiens absolument à présenter l’ICANN à ma communauté, et j’encourage mes collègues à présenter leur candidature au programme de bourses qui, s’ils réussissent, leur permettra d’assister à une conférence de l’ICANN, de connaitre la communauté et voir comment elle fonctionne. Ils pourront alors réfléchir à ce qu’ils auront appris et partager ces nouvelles connaissances avec la communauté locale.

Prochaines réunions

  • 7-9 décembre : Sommet australien IPv6 2009—Melbourne, Australie — lien de l’évènement http://www.ipv6.org.au/summit/
  • 9 décembre : Réunion du Conseil d’administration de l’ ICANN
  • 25—31 : Fermeture pour les fêtes

Nous aimerions avoir de vos nouvelles

Vous avez un commentaire à faire sur article que vous avez lu, vous voulez en savoir plus sur un sujet particulier, vous ne comprenez pas bien un acronyme, ou vous souhaitez soumettre un article pour la page d’opinions ? Veuillez nous faire part de vos idées et retours d’information en nous contactant à l’adresse: michele.jourdan@icann.org

Liens

Mise à jour des politiques: http://www.icann.org/fr/topics/policy/

Lettre d’informations sur la conformité: http://www.icann.org/en/compliance/newsletter/

Magazine mensuel: http://www.icann.org/fr/magazine/

Blogue: http://blog.icann.org/category/languages/francais/

Annonces: http://www.icann.org/fr/announcements/

Participer

FAITES-VOUS ENTENDRE

Visit ez le site de participation publique et faites-nous part de votre opinion sur les problématiques actuelles.

Si vous prenez l’Internet et son évolution à cœur, votre voix ne sera entendue que si vous vous impliquez.

http://public.icann.org/

 

Affirmation d’engagements

CE QUI S’EST PASSÉ

L’accord de projet conjoint (JPA) que l’ICANN avait avec le gouvernement des Etats-Unis a pris fin en septembre et a été remplacé par une affirmation d’engagements .

Selon cette affirmation, l’ICANN devient responsable à l’égard de la communauté Internet mondiale et une série de révisions sont brièvement décrites lesquelles aideront à garantir un degré élevé de responsabilité publique à l’échelle mondiale .

Une s éance spéciale a été tenue mercredi soir. Au cours de cette séance, le président et directeur général a répondu à des questions relatives à l’affirmation et a également brièvement exposé le chemin à suivre pour la réalisation des révisions .

L’affirmation a également fait l’objet d’un créneau d’une heure lors du débat public de jeudi . 

PROCHAINES ÉTAPES

L’affirmation présente un nombre de révisions dans leurs grande lignes. Un document préliminaire sur les modalités de fonctionnement sera produit suite au retour d’informations de la communauté et sera présenté au cours de la prochaine conférence de l’ICANN à Nairobi . 

POUR EN SAVOIR PLUS

L’affirmation d’engagements

Séance sur l’affirmation

Pour recevoir cette lettre d'informations ou d'autres lettres d'informations, cliquez sur ce lien

Lien vers les archives du magazine

© Internet Corporation for Assigned Names and Numbers